Browse By

Comment choisir son nouveau métier lors d’une reconversion professionnelle ?

Vous en avez marre du train-train, marre de revivre les mêmes situations professionnelles chaque jour et l’hypothèse d’une reconversion professionnelle sonne comme une opportunité à saisir. Mais pour faire quoi ? Comment choisir le métier pour lequel je suis fait dans la multitude de professions qui existent ?
Et surtout, comment m’assurer de ne pas me tromper ? 

L’une des étapes les plus importantes dans la réussite de sa réorientation professionnelle est de choisir un nouveau métier. Voici donc quelques pistes pour vous aider à faire le bon choix.

Comment choisir son métier de reconversion

Prendre conscience que l’emploi à vie, c’est fini !

Il fut un temps, pas si lointain, où notre avenir professionnel était tout tracé dès la sortie des études. On signait un CDI et jusqu’à la retraite, on restait fidèle à notre employeur. Mais ce modèle fait désormais partie d’un autre temps et cette perspective d’une carrière linéaire ne fait plus recette. 

Chacun tend à présent à atteindre en priorité un épanouissement professionnel quitte, si le besoin s’en fait sentir, à changer de métier en cours de route. 

Parallèlement à ces évolutions de mentalité, des secteurs entiers de notre économie, auparavant florissants, se sont écroulés au profit de la concurrence mondiale (métallurgie, textile…) tandis que d’autres comme le numérique et le high-tech, à plus forte valeur ajoutée, se sont fortement développés. 

Cette tertiarisation du paysage économique a logiquement impacté les opportunités d’emploi et surtout, les choix de chacun de se diriger vers telle ou telle profession dès la sortie des études ou en cours de carrière. Les reconversions professionnelles sont alors devenues monnaie courante que ce soit en restant salarié ou en tentant l’aventure de l’entreprenariat.

D’ailleurs, deux chiffres impressionnants ressortent d’une enquête de 2014 puisque plus de 70% des salariés ont déjà envisagé de changer de vie et 60% des actifs ont déjà connu un changement d’orientation professionnelle, soit 17 millions de personnes environ. 

La reconversion s’ancre désormais comme une phase naturelle d’un parcours professionnel de plus en plus appréciée par les DRH qui sont 65% à percevoir l’expérience de la reconversion comme un atout pour l’entreprise.

 

Prendre conscience qu’il n’y a pas d’âge pour “presque tout” apprendre !

S’il y est vrai que changer de métier attire de plus en plus de candidats, nombreux sont encore ceux qui hésitent à se lancer de peur de devoir “retourner sur les bancs de l’école”. Car oui, se réorienter professionnellement impose en règle général de suivre une ou plusieurs formations de durée variable suivant le métier envisagé.

Néanmoins, même si les formations pour adultes en France ne sont pas encore parfaites, elles offrent tout de même l’opportunité de choisir parmi un nombre croissant de cursus et de modes d’enseignements totalement adaptés à un public d’actifs, en activité ou non. 

Cursus accélérés ou plus longs, en présentiel ou à distance, totalement seul ou en groupe, sur support papier ou numérique, diplômante, qualifiante ou certifiante, l’offre de formation se diversifie en permanence et révolutionne l’apprentissage dans de nombreux secteurs.

Si vous vous êtes bien posé au préalable les 3 questions fondamentales pour vous assurer que la réorientation professionnelle vous correspond, rassurez-vous. Quel que soit votre âge et votre  niveau initial de qualification, il y aura forcément une formation qui vous conviendra. 

 

Se poser les bonnes questions

Inutile de se lancer à corps perdu dans la lecture de tous les métiers de A à Z pour savoir vers quel métier se diriger. 

Déjà, il faut savoir que 2 attitudes s’opposent dans la manière de procéder à cette sélection.  D’un côté, nous retrouvons les personnes qui écoutent leur coeur et n’envisagent pas d’autres métiers que celui qui les passionnent au plus profond d’elles-mêmes quels que soient les sacrifices que ce choix puisse leur imposer. Dans ce cas, le choix est souvent vite fait et dépendra avant tout de leurs envies et besoins.

Mais de l’autre, nous avons les personnes qui se laissent guider par leur raison en priorité. Bien entendu, l’épanouissement personnel reste au coeur de leurs envies mais elles prendront en compte également les contraintes matérielles et/ou financières et surtout, passeront du temps à étudier le marché du travail pour identifier les secteurs d’avenir et les métiers propices à une reconversion professionnelle.

Dans tous les cas, 4 grandes questions sont à se poser pour orienter convenablement son choix :

Quels sont mes connaissances théoriques et/ou celles que je voudrais acquérir ?

Cette première analyse doit permettre d’identifier les connaissances acquises lors de nos études initiales ou notre expérience professionnelle mais également lors d’activités privées. Par exemple, vous êtes passionné de cuisine italienne depuis toujours et avez suivi de nombreux ateliers au cours des dernières années. Vous faites partie d’une association qui apprend la lecture aux enfants en difficultés… Toutes ces expériences ont élargi vos connaissances. Elles pourraient vous être utiles dans votre nouvelle profession.

Mais suivant le secteur professionnel envisagé, il va peut-être falloir étoffer vos connaissances. En vous renseignant sur ces secteurs, les statistiques d’emploi… vous orienterez vos choix d’apprentissage. 

Quels sont mes compétences et/ou celles que je voudrais acquérir ?

Les compétences peuvent être définies comme les habiletés transférables dans un domaine d’activité ou un autre. Pour ne pas confondre avec les connaissances, sachez qu’en général une compétence peut s’exprimer par un verbe : “Négocier”, “Prendre des initiatives”, “Manipuler Photoshop”… En établissant votre liste, vous pouvez différencier les compétences comportementales (propre à votre caractère) et les compétences techniques.

Tout au long de sa vie nous développons des compétences et lors d’une reconversion, nous allons souvent devoir en acquérir de nouvelles. Tout comme les connaissances, suivant le secteur visé, les compétences à acquérir seront différentes. 

Quel est mon vrai objectif de vie ?

Quand se fait sentir le besoin de changer de métier, on commence à se remémorer ce qui nous faisait vibrer lorsqu’on était plus jeune, ce que nous rêvions de devenir quand nous étions enfant mais que, par la force des choses, nous n’avons pas pu mener à terme : nos parents n’étaient pas d’accord, nous n’avions pas les résultats scolaires nécessaires, le marché du travail ne le permettait pas…

Heureusement, la reconversion professionnelle est une chance de devenir la personne que vous êtes vraiment plutôt que la personne que les autres attendent de vous ou que la société a fait de vous.

Exemple: Je veux m’assurer de laisser un monde plus en forme qu’actuellement pour les générations futures. Je veux aider les personnes en difficulté. Je veux pouvoir créer de mes mains. Je veux apporter de la joie aux personnes.

Quel serait mon cadre professionnel idéal ?

Si vous décidez aujourd’hui de réorienter votre carrière professionnelle, il est fort probable que votre cadre professionnel actuel ne vous satisfaisait plus. Il est donc logique que ce critère impactera votre choix futur.

Pour cela, commencez par analyser ce qui vous convient actuellement et que vous souhaitez garder, ce qui ne convient plus du tout, ce qui n’est pas indispensable et ce qui serait parfait.

Pour cela, voici quelques pistes qui vous aideront :

  • Souhaitez-vous travailler seul ou en groupe ?
  • Préférez-vous être au calme ou dans un milieu en pleine effervescence ?
  • Recherchez-vous un métier d’extérieur ou plutôt de bureau ?
  • Les déplacements sont-ils indispensables ? Loin ?
  • Quels types d’horaires vous satisferaient ?
  • Quel niveau de rémunération serait idéal, suffisant, impensable ?
  • Souhaitez-vous une certaine indépendance ou des consignes claires venant d’une hiérarchie ?
  • Avez-vous besoin d’un minimum de pression, d’objectifs ?

La finalité de cet exercice est de brosser un portrait le plus fin et le plus complet possible de ce à quoi vous aspirez. 

Faire un bilan de compétences

Autant vous l’annoncer tout de suite : si vous envisagez une reconversion professionnelle, il vous sera difficile d’échapper au bilan de compétences. Défini par le code du travail, ce bilan est un dispositif individuel d’accompagnement qui relève de la formation continue. Il a pour mission de faire le point sur son parcours et sa personnalité afin de définir un projet professionnel, que ce soit pour changer de métier, un projet de formation, d’évolution professionnelle ou de recherche d’emploi.

Selon le profil (demandeur d’emploi, salarié, cadre…), les bilans de compétences seront différents. 

N.B. Cette démarche n’est pas à confondre avec le bilan personnel qui a un caractère plutôt introspectif et informel.

Il permet :

  • De prendre du recul sur soi et sur son devenir professionnel
  • De s’ouvrir à de nouvelles perspectives d’évolution
  • De donner du sens à sa carrière 
  • De définir concrètement les prochaines étapes
  • De (re)prendre confiance en soi et s’appuyer sur ses forces et ses acquis pour réaliser son nouveau projet
  • De devenir acteur de sa carrière et de se mettre en mouvement

 

Vous souhaitez trouver le métier qui vous correspond ? Nous vous conseillons d’essayer la plateforme Chance qui vous propose un parcours 100% en ligne pour choisir le travail qui vous rendra heureux(se) avec un essai gratuit.

 

Lister les métiers qui vous correspondent et qui recrutent

Regardez les métiers possibles suivant vos qualifications, vos aspirations et suivant vos réflexions ci-avant afin de faire une première liste qui recensera :

  • des métiers offrant un bon équilibre entre vie pro et vie perso
  • des métiers offrant une rémunération suffisante et/ou évolutive
  • des métiers qui ne connaissent pas la crise

 

En effet, il est évidemment primordial de choisir un secteur d’activité prometteur. Rien ne sert en effet de changer de métier si c’est pour choisir une activité peu rentable, voire inadaptée au marché.

En termes de reconversion, certains secteurs sont plus faciles à appréhender que d’autres. Ainsi parmi les secteurs les plus ouverts à la reconversion, on retrouve :

Les services à la personne

Le secteur du social et du service à la personne offre un large choix de métiers permettant de travailler dans des milieux variés : mairies, services de la Ddass, mais aussi écoles, internats, prisons, associations d’aide aux personnes handicapées, maisons de retraite, entreprises d’insertion… 

L’immobilier

Vous recherchez un secteur qui offre de nombreuses opportunités de recrutement et un vaste choix de professions où les évolutions de carrière sont possibles ? L’immobilier constitue un secteur en constante évolution et particulièrement dynamique de l’économie française qui offre un large panel de postes accessibles à partir de bac + 2 dans la négociation, la vente, la gestion, l’administration, l’expertise…

Le numérique

Si vous êtes passionné de nouvelles technologies, pourquoi ne pas évoluer dans le numérique. Des réseaux sociaux au big data en passant par le webmarketing ou la conception de sites, le secteur du web et du numérique est en perpétuelle croissance et offre de réelles  opportunités avec un nombre de recrutements et une rémunération en hausse et des conditions de travail attractives.

L’environnement

Les entreprises intègrent de plus en plus les solutions environnementales dans leurs démarches; ce qui provoque une véritable effervescence autour des métiers de l’environnement. Une reconversion professionnelle dans ce secteur se pose alors comme une possibilité envisageable.

La restauration

La restauration et l’alimentation en générale restent des secteurs économiques parmi les plus dynamiques en France. En 2016 le marché pesait 66 milliards d’euros selon la Direction Générale des Entreprises. 

Le bâtiment

Avec un nombre de départs en retraite élevé dans les prochaines années et dopé par la demande croissante de logements et la mise en place de normes environnementales, les créations d’emploi devraient être importantes dans le bâtiment à tous les niveaux. 

La beauté et l’esthétique

Avec une population de plus en plus soucieuse de son apparence et de son bien-être, le secteur de l’esthétique offre de belles opportunités surtout pour les coiffeurs et esthéticiens qui sont des profils particulièrement convoités sur le marché.

Le commerce

Les entreprises ont de plus en plus besoins de compétences variées et de personnes opérationnelles dans un environnement concurrentiel important. Commerciaux, financiers, administratifs et comptables sont donc des postes d’avenir. Il faut savoir que de nombreux postes, notamment dans le domaine commercial, ne sont pas pourvus chaque année en France.

– Vous envisagez une reconversion mais ne savez pas par où commencer ?
– Vous souhaitez booster votre employabilité mais ne savez pas quelles compétences sont vraiment recherchées par les employeurs ?
– Vous désirez vous épanouir professionnellement mais ne savez pas ce qui vous correspondrait réellement ? 

Avec Je-Change-de-Metier.com, n’espérez plus… nos experts carrières partenaires sauront vous accompagner pour trouver le job de vos rêves.

Publié le 29 Déc. 2019 , et mis à jour le 24 Sept. 2020

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *