Browse By

Reconversion professionnelle : mode opératoire et témoignage – Pôle emploi

Introspection et bon sens, clés de la reconversion professionnelle

Dans quel état d’esprit êtes-vous au moment où vous songez à votre reconversion ? Si la question peut paraître décalée, elle pose un sujet majeur : la reconversion professionnelle peut être exigeante en temps, en investissements financiers, en interactions sociales. S’y engager doit se faire sur une motivation profonde et réfléchie.

Imaginez : votre première partie de carrière est en elle-même une construction. Vous avez acquis des compétences, un réseau professionnel, une efficacité dans votre travail, cela sur plusieurs années. Se reconvertir, c’est reprendre cette construction à zéro, ce qui sous-entend formation, rencontres avec les professionnels du futur secteur, premières expériences…

Pas de panique ! Sauf à vous reconvertir jeune, vous avez une richesse et une épaisseur professionnelle suffisantes pour entreprendre une reconversion avec brio, car les recruteurs valorisent votre expérience. Définissez clairement votre projet, évaluez si vous avez les moyens financiers et personnels de l’entreprendre, vérifiez que les offres existent de même que dans le secteur géographique choisi.
 

La reconversion professionnelle, quelques cas de figures

1/ Vous avez effectué 5 ans d’activité salariée continue, vous pouvez démissionner tout en ayant droit à l’allocation chômage pour vous aider à vous lancer, sous certaines conditions. Pour vérifier si vous êtes éligible et préparer votre plan de reconversion, suivez le guide sur démission-reconversion.gouv.fr. 

2/ Vous êtes salarié en emploi durable (CDD de plus de 6 mois ou CDI) et vous partez de chez votre employeur sur la base d’une rupture conventionnelle. Bénéficiez des Aides de Retour à l’Emploi, une formidable opportunité pour mettre le paquet sur votre projet de reconversion. Idéalement, il faut anticiper au maximum cette phase en tissant un réseau avec votre futur secteur professionnel, en sélectionnant sur MonCompteFormation.Gouv.fr la ou les formations vous permettant d’acquérir les compétences pour votre nouveau job. Votre conseiller Pôle emploi est d’une aide précieuse pour vous accompagner dans cette phase, contactez-le sans hésiter.

3/ Vous comptez partir de chez votre employeur en démissionnant sans pouvoir bénéficier de l’aide à la reconversion énoncée précédemment. Attention à bien évaluer l’état de vos finances, d’évaluer si votre projet est suffisamment solide pour vous lancer, si votre réseau est constitué, si vous avez un stage ou un contrat en vue, si les compétences nécessaires à votre futur emploi sont suffisantes. Faites le point sur votre compte MonCompteFormation.Gouv.fr pour vous mettre en orbite pour la suite. A noter : se reconvertir trop tôt peut vous exposer à des difficultés d’organisation de vie et dissuader les employeurs et recruteurs.

4/ Vous sautez le pas en tant qu’auto-entrepreneur. L’idéal est alors d’avoir bien préparé en amont pour arriver prêt et compétent dans l’offre proposée. Car même si vous bénéficiez d’Aides de Retour à l’Emploi et d’exonération de charges propre à ce statut dans les premières années d’exercice, votre reconversion est là pour durer. Mieux vaut être préparé à pouvoir en vivre le plus tôt possible. 

5/ Si vous êtes dans la cible, vous pouvez opter pour une formation en alternance. Avantages : conserver un salaire et avoir des débouchés quasi-assurés. S’il peut s’agir d’un effort financier, l’investissement peut se révéler rentable en offrant le diplôme, la compétence et le réseau professionnel.

6/ Bénéficiez du projet de transition professionnelle pour acquérir de nouvelles compétences. Pour cela, vous devez justifier d’un poste de salarié d’une ancienneté d’au moins 24 mois, consécutifs ou non, dont 12 dans l’entreprise, quelle qu’ait été la nature de vos contrats de travail successifs. Avantage : vous touchez une rémunération le temps de la formation car durant cette période, votre contrat de travail est suspendu mais non rompu. Toutes les infos ici. 
 

Conseils et sens de l’organisation, essentiels pour se reconvertir

Pôle emploi propose le conseil en évolution professionnelle (CEP), un dispositif d’accompagnement gratuit et personnalisé, à toute personne souhaitant faire le point sur sa situation professionnelle, reconversion comprise. Contactez votre conseiller, il pourra vous aider et vous proposer un accompagnement par une psychologue du travail, afin d’identifier vos compétences notamment via un bilan, faire le point sur votre situation, écouter attentivement vos ambitions et vos inquiétudes… 

Anticipation et organisation sont également clés : rien de tel qu’un rétro-planning pour poser les étapes de vos démarches. Car malgré les aides et les accompagnements, vous seul avez les rênes de votre reconversion : fixer les entretiens avec les professionnels, les formations pertinentes disponibles… Avant de rencontrer des professionnels, préparez les questions nécessaires à la connaissance de votre futur métier : quelles sont les formations les plus valorisées ? les expériences préalables recommandées ? le temps d’apprentissage ? Faites aussi un suivi budgétaire sur cette période afin d’éviter des mauvaises surprises. Car si la reconversion demande une bonne dose de foi, elle requiert aussi de la méthode !
 

Témoignage : Fabien Brun, de l’armée au développement d’applications mobiles

Fabien Brun, 41 ans, deux enfants, est désormais coordinateur technique et développeur mobile chez Kinaxia. Plus précisément, il est en charge des applications mobiles de l’entreprise.

Dans l’armée depuis l’âge de 19 ans, Fabien occupait le poste de parachutiste commando.
 C’est poussé par sa passion pour le développement, l’informatique et le digital, qu’il décide de se reconvertir.
Il développe pour la première fois un petit utilitaire : une application mobile pour que son enfant puisse apprendre les tables de multiplication. C’est alors que le déclic se fait.

Fabien savait en effet qu’un jour il allait devoir quitter l’armée mais ne pensait pas avoir les études nécessaires pour exercer le métier de développeur.

Afin de se tester et pour se donner toutes les chances, il développe donc des projets personnels en même temps que son activité de militaire. Il découvre une véritable passion pour ce domaine et décide de se donner les moyens nécessaires pour pouvoir en vivre. Pour se faire, il se donne des objectifs, se lance des challenges non rémunérés dans le but de connaître suffisamment les nouvelles technologies.

En quittant l’armée, il a conscience qu’une page se tourne, une page où il avait acquis suffisamment d’expérience et de savoir-faire pour se sentir à l’aise dans son domaine. Un nouveau chapitre commence, un chapitre vierge où malgré son âge, le sentiment d’être junior réside. Selon lui, lorsque l’on est passionné il n’y a aucune limite : on se fixe un objectif et on l’atteint.

Grâce à Internet et à ses formations en ligne, il se forme sur Openclassroom et passe une dizaine de certifications lui permettant de consolider des bases techniques qu’il peut ajouter par la suite sur son CV. Malgré ses projets personnels, son expérience ne suffit pas à obtenir une crédibilité pour prétendre à une embauche. Avec Pôle emploi, Fabien passe une formation de Human Booster, formation de développeur mobile sur deux mois. C’est cette formation qui lui donnera une grande crédibilité sur son CV.

Il comprend que ce qui lui manque est en fait l’expérience professionnelle. Pour combler ce manque, il consolide son portfolio avec des réalisations personnelles, réalisations qui sont en fait le reflet technique de ses compétences. Par ailleurs, exposer quelques points personnels comme, par exemple, ses passions est un plus pour le recruteur qui a davantage accès à la personne.

Au fil de l’eau, il comprend que les qualités qu’il avait pu acquérir dans son ancien métier telles que la rigueur, l’esprit d’équipe, l’investissement, la détermination lui permettent d’être efficace mais également de combler son bagage technique. Aujourd’hui Fabien se sent complètement épanoui et intégrer au sein de son équipe.
 

Ses conseils

    – épurer son CV et consolider ses réalisations dans un portfolio afin de vendre ses qualités y compris ses qualités humaines ;
    – apporter lors de son entretien ses réalisations afin de montrer sa sensibilité graphique ;
    – évoquer ses projets personnels afin d’améliorer l’échange avec le recruteur qui n’est plus alors uniquement technique ;
    – croire en soi, être passionné et parler de choses qui vous passionnent dans la vie.

Après avoir remis son CV à jour, refait son portfolio, Fabien s’est inscrit sur Pôle emploi et Linkedin. Une fois tout remis au propre, il a été sollicité par de nombreuses entreprises débouchant sur des entretiens d’embauche et un job.

Finalement la crainte de manquer d’expérience était bien tout l’inverse. Grâce à toutes les compétences développées dans son passé, sa reconversion a pu être possible.
Avoir une forte capacité d’adaptation est important. S’investir, être passionné, évoluer permet à l’expérience de venir par la suite.
 

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *