Browse By

Assurer la logistique des classes virtuelles

Difficile de faire cours en classe virtuelle tout en aidant les stagiaires à résoudre les problèmes techniques qu’ils rencontrent. Dans certains organismes de formation, les coordinateurs sont là pour prendre en charge la logistique de la classe virtuelle. Un luxe ? Pas si sûr.

Par – Le 18 novembre 2020.

Assurer son rôle de pédagogue en classe virtuelle tout en apportant un soutien technique aux apprenants constitue un vrai défi. “Quand le formateur est seul, il gère tout, y compris les problèmes de connexion des apprenants. Mais le risque, c’est que le groupe se déconcentre”, explique David Wendling, manager de classe virtuelle chez AF2A, organisme de formation dans le domaine des assurances qui utilise la classe virtuelle depuis une bonne dizaine d’années.

Support technique aux stagiaires

C’est pourquoi AF2A a mis en place un accompagnement des participants. Avant chaque formation, ils bénéficient d’une séance d’initiation à la classe virtuelle. Ils s’approprient ainsi les diverses fonctionnalités du dispositif. Si nécessaire, ils sont guidés pour installer le logiciel adapté. Dix jours avant la formation, chaque participant est appelé pour vérifier ses conditions techniques.

Limiter le stress des apprenants

“Le jour J, un accompagnement par les coordinatrices (ce sont toutes des femmes) de classes virtuelles peut être effectué pour ceux qui auraient besoin d’aide à la connexion. Ainsi, les stagiaires démarrent la formation dans un état d’esprit positif et peuvent vraiment s’investir”, assure David Wendling. Et si malgré tout un problème technique survient au début ou au cours de la formation, l’apprenant est immédiatement épaulé par les coordinatrices afin de le résoudre.

Fluidifier le déroulé du cours

Les formateurs, eux aussi, sont aidés techniquement. Afin de fluidifier le déroulement de la classe virtuelle, les coordinatrices préparent en amont les supports dont ils auront besoin : diaporamas, quiz, partages d’écran, etc. “Lorsque la trame du cours nous est communiquée, nous nous occupons de sa mise en forme. Nous conseillons les formateurs sur les outils qu’ils peuvent utiliser pour tel atelier ou tel exercice”, indique David Wendling. Durant la formation, les coordinatrices assistent le formateur dans sa prestation, changeant les affichages au fur et à mesure que se déroule la classe virtuelle. Le formateur peut ainsi se consacrer entièrement aux apprenants.

UN NOUVEAU MÉTIER : COORDINATEUR DE CLASSE VIRTUELLE
Avec le développement du digital learning, de nouveaux métiers apparaissent, comme celui de coordinateur de classe virtuelle qui s’assure du bon déroulement technique de la classe virtuelle. “Pour exercer ce métier, il faut avoir une certaine appétence pour la technique – les coordinateurs sont formés à notre logiciel – ainsi qu’une bonne rigueur organisationnelle”, précise David Wendling, manager de classe virtuelle chez AF2A. Autres qualités requises : être à l’aise avec les utilisateurs et bien sûr très réactif. Il faut trouver rapidement la parade en cas de panne.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *