Browse By

J’ai changé de métier et je suis heureuse aujourd’hui

 

 

Après vingt-cinq ans de carrière dans la mode dont quatorze ans chez Promod, et onze ans à son compte, Sophie décide de donner un nouveau tournant à sa carrière et de se reconvertir dans le métier de la psychomotricité. Un véritable changement de vie et un beau challenge quand on sait qu’il engage quatre années d’études (3 ans +1 an de prépa)!. Elle nous raconte qu’est-ce qui a motivé ce choix de vie et quel a été son cheminement.

J’avoue que je n’ai pas vraiment choisi la mode, je me suis laissée porter par le mouvement. Habitant dans le nord, le secteur du textile était florissant à l’époque, et j’ai eu l’opportunité de faire un stage chez Kiabi durant mes études. J’ai fait une formation commerciale.. J’aimais beaucoup mon travail comme acheteuse. Et puis, je me suis mise à mon compte.. J’étais le trait d’union entre les fournisseurs d’Inde et de Chine, et les centrales d’achat en France.. J’avais acquis chez Promod une excellente connaissance sur ces marchés.. Ça marchait super bien et j’adorais mon indépendance qui me permettait d’apporter de la flexibilité dans ma vie..

Après 25 ans dans la mode, je ressentais que mon travail ne m’apportait plus vraiment de nouveauté. Je le trouvais aussi très mercantile et il me manquait un volet humain. Me restant quelques années à travailler, je voulais m’offrir de nouvelles perspectives et trouver plus de sens dans mon travail.

Je cherchais un métier tourné vers les autres. J’ai mis 3 ans à mûrir ma décision. Je me suis donc mis à investiguer et le métier de la psychomotricité m’a tout de suite plus. J’ai rencontré des professionnels qui m’ont parlé de leur métier et m’ont aidé à faire mon choix. C’est un métier qui appelle la bienveillance et cela faisait écho. à mes valeurs..

Le concours, c’était 70 places sur 1200 candidats. J’ai d’abord fait une prépa. J’allais en cours deux fois par semaine tout en continuant mon activité. Totalement nouveau pour moi de me retrouver sur un banc d’école… J’y suis allée très tranquille en me disant si je l’ai, c’est super et si je ne l’ai pas, ce n’est pas pour moi. Et puis j’ai eu le concours!

Je pense que c’est plus facile quand on est salarié car il y a des solutions qui sont proposées même si la reconversion a toujours un risque qu’il faut mesurer. et préparer. C’est pour cela que cela peut être intéressant d’envisager tous les types de solutions et les moyens pour les mettre en oeuvre. Quand on est indépendant c’est plus compliqué car l’aspect financier rentre encore plus en ligne de compte. Mais si après une vraie réflexion, on pense pouvoir y arriver et que la motivation est là, alors je conseillerais sans doute de ne pas trop tarder car les années passent très vite…..

Merci pour ton témoignage Sophie et belle continuation dans ton nouveau projet d’orientation!

 

Vous souhaitez vous aussi vous offrir de nouvelles perspectives professionnelles. Nous pouvons vous y aider avec notre parcours changement de cap. 

Découvrez les témoignages des jeunes professionnels qui l’on suivi et sont aujourd’hui heureux dans leur nouvelle voie.

Prenez rdv avec nous pour en parler.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *