Browse By

AD
AD

Quelles aides pour une reconversion professionnelle ?

La question du financement de la reconversion professionnelle figure au cœur des préoccupations des différents candidats à un changement de métier. Heureusement, il existe des aides permettant de financer une reconversion professionnelle, en partie ou en totalité.

Les aides pour la reconversion professionnelle d’un salarié

Le CIF, ou congé individuel de formation, représente la meilleure solution sur le plan financier, pour qu’un salarié puisse se reconvertir professionnellement. Prévu pour les salariés en CDD ou CDI justifiant d’une certaine ancienneté au sein de l’entreprise, le CIF permet de suivre une formation longue (un an ou 1 200 heures de formation) sans risque de perdre son emploi. Puisque vous ne percevez pas de salaire (vous êtes considéré(e) comme en congé non rémunéré), ce sont les organismes OPACIF qui assument la prise en charge du coût de la formation (en partie ou en intégralité). Certains OPACIF proposent même une compensation de salaire, le temps de votre formation. Dans une moindre mesure, le CPF (compte personnel de formation) permet également de financer une formation (avec l’accord de son employeur et sur son temps de travail). Ce dispositif reste toutefois limité par un volume horaire restreint et insuffisant pour découvrir toutes les facettes d’un nouveau métier.

Trouvez votre formation pour vous reconvertir

Les aides pour la reconversion professionnelle d’un demandeur d’emploi

Vous êtes demandeur d’emploi ? Vous souhaitez vous reconvertir professionnellement ? Pôle Emploi, grâce à des dispositifs spécifiques, vous autorise à combiner indemnités chômage et formation qualifiante. Dans certains cas, l’organisme public peut également participer au financement de votre formation, lorsque celle-ci s’inscrit dans un projet global et cohérent de reconversion professionnelle. Pensez en outre aux différentes formations en alternance et aux contrats de professionnalisation. Dans ces cas-là, l’entreprise qui vous forme peut assumer le coût de votre formation et/ou vous verser un salaire, pour que vous soyez vous-même en mesure de financer votre reconversion professionnelle.

Les aides pour la reconversion professionnelle d’un chef d’entreprise

Les chefs d’entreprise, et les auto-entrepreneurs, cotisent mensuellement pour la formation professionnelle. Il est donc légitime qu’eux aussi puissent un jour espérer obtenir un retour sur investissement. L’AGEFICE (Association de gestion du financement de la formation des chefs d’entreprise) est l’interlocuteur privilégié pour ce type de demande. La plupart du temps, le chef d’entreprise (ou l’auto-entrepreneur) finance sa formation et perçoit un remboursement, une fois la formation terminée.

Les régions : partenaires du financement de la reconversion professionnelle

Les régions représentent aujourd’hui le 2e financeur de la formation, juste derrière les entreprises. Dans ce domaine, chaque région applique sa propre politique de formation et de financement. Les aides financières peuvent parfois se révéler non négligeables. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès de votre collectivité locale.

 

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *