Browse By

AD
AD

4 conseils pour changer de métier

Démission | Changement d’emploi

22 juillet 2019 | Par Ben Seiler

A 16 ans, on doit choisir un type de formation. Suivent ensuite plusieurs années d’apprentissage et, très vraisemblablement, un emploi dans le même secteur avec quelques années de formation « on the job ». Par la suite, il peut arriver qu’on commence à vouloir changer de métier. Il existe plusieurs voies qui mènent à un nouvel emploi ; voici quelques conseils pour vous faciliter la tâche.

Conseil 1: Définir ce qui vous intéresse

Il est souvent plus facile de dire ce que l’on ne veut pas que ce que l’on souhaite vraiment. C’est aussi le cas pour choisir son métier. Dans un job, on se rend vite compte de ce qui nous dérange et de ce qui devrait changer. Toutefois, il est beaucoup plus important de se concentrer sur ce qu’on aime faire, ce qui n’est pas toujours facile et ne se fait pas rapidement. Il faut beaucoup de temps avant d’être au clair avec soi-même et arriver à déterminer ce qui nous intéresse. Plus vous ferez ce travail de façon spécifique, mieux vous saurez à quel métier vous devriez postuler. Par exemple, les éléments comme « quelque chose en lien avec les réseaux sociaux » ou « un métier en contact avec la clientèle » ne suffisent pas. A qui ou à quoi vous intéressez-vous? Souhaitez-vous créer de jolies photos pour Instagram ou plutôt un plan pour la mise en œuvre d’une stratégie? Souhaitez-vous travailler dans l’information ou l’animation? Plus vous serez spécifique dans vos intérêts, plus claire sera votre orientation.

Conseil 2: Définir ce qui motive votre réorientation

Trouver ce qui vous intéresse ne suffit pas. La deuxième étape consiste à définir vos motivations. En un seul mot : Pourquoi? Pourquoi souhaitez-vous changer de métier? Car cela aura aussi une influence sur le choix de votre nouvel emploi ou nouveau secteur d’activité. Il y a une différence entre changer de job par ennui et changer en raison du stress trop intense. Par exemple, un boulanger qui souhaite changer de job en raison du stress et préférerait plus de contact avec la clientèle ne devrait pas se lancer immédiatement en tant que représentant, un métier qui peut générer beaucoup de pression. Par conséquent, afin de compléter votre projet de réorientation, il vous faut non seulement définir vos centres d’intérêt mais également vos motivations. Il faut également vous demander si un nouveau métier vous apporterait réellement le changement souhaité. Une personne qui souhaite changer de job parce que la direction de son entreprise ne cesse de changer n’aura aucune garantie qu’il en sera autrement dans un autre secteur.

Conseil 3: Vous appuyer sur vos acquis

Lorsque vous savez quels sont vos intérêts et vos motivations, il peut être utile de vous demander si, pour votre futur, vous pourriez utiliser certains éléments acquis durant votre parcours. Disposez-vous déjà de certaines connaissances techniques ou générales qui pourraient faciliter votre arrivée dans un nouveau domaine? Prenons l’exemple d’une mécanicienne automobile qui souhaite changer de métier pour travailler au sein de l’assistance technique d’une entreprise de pneumatique. Elle devra très probablement suivre une formation continue, mais elle dispose déjà des connaissances et de la compréhension nécessaire pour sa nouvelle activité. L’important est de mettre en valeur ces connaissances déjà acaquises dans votre dossier de candidature.

Voici un aperçu des formations continues disponibles en Suisse:

Conseil 4: Evaluer vos possibilités

Si ce dont vous disposez déjà ne vous suffit pas pour vous lancer dans un nouveau métier, évaluez les possibilités qui s’offrent à vous. Commencez par noter sur une feuille tous les éléments qui devraient normalement figurer sur votre CV. Ou, si votre CV est déjà prêt, ressortez-le. Certains éléments sont particulièrement importants: la durée des différentes expériences professionnelles, une éventuelle spécialisation dans un domaine, une expérience dans la gestion ou la prise de décisions, etc. De plus votre diplôme le plus élevé joue également un rôle. Avec tous ces éléments, vous pouvez vous renseigner sur les formations continues que vous pourriez suivre. En effet, certaines formations continues fonctionnent avec des admissions sur dossier. Renseignez-vous, votre CV peut montrer une expérience suffisante pour qu’il ne soit pas nécessaire d’intégrer certaines écoles préparatoires. Vous trouverez toutes les formations continues disponibles ainsi que les diplôme demandés dans cet article. En décidant de suivre une formation continue afin de changer de métier, vous signalez aux employeurs potentiels sur le marché du travail votre volonté de changement.

Différencier un changement de métier de l’entrée dans la vie active

Si vous sortez des études et souhaitez vous lancer dans la vie active, vous pouvez également vous inspirer de cet article. Cependant, il y a une grande différence : l’expérience professionnelle et la formation initiale. Si le système de formation suisse permet de commencer des études à tout moment, cela n’est pas forcément nécessaire. Même dans le cadre d’un changement de métier, les formations continues suffisent souvent pour décrocher le job que l’on souhaite.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *