Browse By

AD
AD

Toucher le chômage et reprendre des études


La première chose à faire dans votre situation est d’arrêter de tout mélanger.

Vous avez deux problèmes, il faut envisager ces problèmes séparément.

1. Vous êtes dans une situations que vous considérez de harcèlement (présomption d’innocence, seuls les prud’hommes pourront le confirmer), et vous pensez obtenir à coup sur une rupture conventionnelle…
Déja, ne vendez pas la peau de l’ours..
Pourquoi l’employeur vous paierais alors que c’est vous que vous voulez partir ?
Pourquoi s’embêter à prendre le risque de faire du harcèlement si c’est pour vous proposer une rupture conventionnelle de toute façon ? ce serai moins risqué de vous proposer d’abord la rupture, puis de vous harceler si vous la refuser ?
Si vous avez des preuves du harcèlement, portez l’affaire au prud’hommes. Si vous n’en avez pas, cherchez du boulot ailleurs et démissionnez.

2. Vous voulez vous reconvertir, c’est très bien. A 30 ans, y’a qu’une seule solution : les cours du soir/par correspondance (ou la vae, mais c’est pareil).
Pas besoin d’être au chômage pour ça, c’est par pour rien que ça s’appelle cour du soir.
Alors oui, cumuler un 39 heures avec des cours du soir, c’est fatiguant, et faut être motivé.
Et oui, on peut faire les cours du soirs pendant un chômage, mais n’oubliez pas que si pole emploi vous trouve du boulot, même qui ne vous plait pas, vous êtes obligé d’accepter pour conserver vos droits.
N’oubliez pas non plus que les droits sont dégressifs.
Et quitte à ne pas travailler du tout, autant faire une formation condensée, sur quelques semaines.

Mon conseil serait le suivant :
Plan A :
Etape 1 : cherchez un autre boulot par vous même. l’avantage de chercher un boulot par soi même, c’est qu’on a toujours le droit de refuser (même quand on touche le chômage).
Etape 2 : commencez à monter un dossier pour harcèlement, avec des preuves, des témoignages.
Etape 3 : Une fois trouvé un autre boulot, démissionnez… vous pouvez toujours tenter de demander la rupture conventionnelle (et là c’est banco, car le supra-légal est 100% pour votre poche), mais si ça marche pas, tant pis, vous n’avez rien perdu.
Etape 3 bis : Comme vous n’avez plus rien à perdre car vous avez un autre boulot, assignez votre employeur au prud’homme concernant le harcèlement… essayez d’avoir des preuves solides pour éviter que ça se retourne contre vous.
Etape 4 : profitez de votre nouvel emploi plus détendu pour suivre des cours du soir.
Etape 5 : une fois votre diplôme en poste recommencez les étapes 1 et 2.

Plan 2 : grosso modo la même chose mais pas dans le même ordre
Etape 1 : regroupez des preuves concernant votre harcèlement, tout en suivant des cours du soir. Ne laissez pas le harcèlement vous monter à la tête pour autant.
Etape 2 : une fois votre diplôme en poche, cherchez du travail par vous même.
Etape 3 : une fois la promesse d’embauche signée, démissionnez/demandez une rupture, et assignez votre employeur au prud’homme pour harcèlement.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *