Browse By

AD
AD

Les territoires apprenants : la formation comme projet de société (Denis Cristol – 1/2)

Denis Cristol, chercheur associé à l’équipe Apprenance de Paris-Nanterre et directeur innovation et pédagogie de l’Association Progrès du Management publie un livre d’une grande créativité, plaidoyer pour les territoires apprenants. Quels sont-ils ? Que peuvent-ils apporter à la fragmentation de nos sociétés ? Quelles en sont les premières manifestations ? En texte et vidéos, voici les réponses de l’auteur. Un deuxième article est à suivre.

Denis Cristol serait-il le Pierre Rabhi de l’éducation et de la formation ? Avec son dernier ouvrage, intitulé Les Territoires apprenants, usages et imaginaires pour apprendre ensemble, l’expert en innovation pédagogique explore les mille et une façons que se donnent les êtres humains pour investir les lieux qu’ils habitent.

Pour tenter de faire se rejoindre intérêts individuels et collectifs, pour faire société, les individus disposent d’un puissant levier, les territoires, dont ils sont à la fois « le produit et la matrice ».

C’est déjà une première clé de compréhension qui nous est donnée : ces territoires ne sont pas à considérer comme des « environnements », pas plus que les individus qui y vivent ne devraient se limiter à un rôle de consommateur. Pour Denis Cristol, la dimension organique qui relie les uns aux autres renvoie à l’idée de milieu.

Avec l’invention du paysage, qui mobilise le regard et l’action, émerge un écosystème favorable à l’apprendre ensemble. Pour aborder la notion de territoire apprenant, l’auteur suggère de ne pas s’en tenir aux territoires-ressources. C’est en considérant le territoire-projets qu’advient le territoire apprenant. Au célèbre « On apprend toujours seul mais jamais sans les autres » de Philippe Carré, Denis Cristol ajoute, « pour les autres ».

Qu’est-ce qu’un territoire apprenant ?

En écho à la vocation humaniste des territoires apprenants, nous avons rappelé à l’auteur une intervention du généticien Albert Jacquard, en date du 23 mai 2000, qui évoquait l’éducation comme art de la rencontre dans le cadre du projet Autofod. Dans la vidéo qui suit, Denis Cristol nous explique pourquoi il « signe des deux mains » !

Albert Jacquard et Denis Cristol face à l’art de la rencontre

Comprendre tout le potentiel des territoires apprenants n’est pas chose facile pour celui qui n’a pas expérimenté la démarche. Il faut un effort d’imagination pour approcher ce qui est proposé.

Le livre de Denis Cristol n’est pas, ainsi qu’il le prévient, un « guide méthodologique d’ingénierie coopérative territoriale ». Mais il propose une réflexion approfondie sur un mouvement de transformation de nos sociétés, porté par des pionniers qui agissent de façon décentralisée, avec des objectifs inscrits dans le quotidien. Ces pionniers ne sont pas l’apanage d’une institution, mais des hommes et des femmes que l’on retrouve partout, qui portent l’envie de progresser individuellement pour améliorer la vie de chacun et de tous.

Auto-déclarée comme « apolitique », l’aventure apprenante n’en est pas moins une démarche militante. Si vous cherchez un projet qui fait sens, l’ouvrage de Denis Cristol est aussi source d’inspirations à travers la richesse des expérimentations et cas pratiques présentés.

Retrouvez dans Le Quotidien de la formation du 31 mars 2021 notre deuxième article consacré aux territoires apprenants.
Cet article est-il utile ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *